Posted on

Malgré l’amélioration de la crise sanitaire en Europe, le gouvernement français a annoncé l’arrêt définitif du championnat français à la surprise générale. Après l’annonce du 1er Ministre, les voix se sont élevées au sein de la LFP, entre incompréhension et déception suite au classement final. Le football français a encore montré sa fragilité et ses dissensions. 

En difficulté financière notamment avec les masses salariales et les droits télés manquants, les mauvaises nouvelles risquent de s’enchaîner pour notre Ligue 1. En effet, si le championnat français est bel et bien terminé, les 4 grands championnats Européens que sont l’Allemagne, l’Angleterre, l’Espagne et l’Italie sont loin d’avoir déposé les armes. Mieux encore, la reprise aura lieu rapidement pour certains.

Dans les autres championnats, l’optimisme est au rendez-vous. Si la Bundesliga a prévu un retour à la compétition dans les dernières semaines de mai, L’Italie -pays le plus touché par le COVID19- a récemment autorisé les effectifs à s’entraîner par groupes réduits en vue d’une reprise prochaine du championnat. Rappelons que les dirigeants eux, ont voté favorablement pour une reprise du championnat et ceci à l’unanimité. 

En Espagne et en Angleterre, l’heure est à la réflexion sur l’organisation pour une reprise. Récemment, les dirigeants anglais ont demandé aux joueurs confinés à l’étranger de rentrer rapidement tandis qu’en Espagne les joueurs ont passés les premiers tests de dépistage pour statuer sur la reprise.

Si on semble s’être rapidement décidé en France à acter la fin du championnat, le manque d’unité durant cette crise de nos instances de football a sans doute favorisé la décision du gouvernement. 

D’un côté la LFP qui a poussé pour une reprise – avec quelques dissensions entre présidents – et de l’autre l’UNFP qui s’est opposé à cela avec l’appui de certains joueurs. Ces querelles au sein du football français a sans doute favorisé le gouvernement à décréter la fin du championnat.  

Cette décision risque d’être dangereuse pour la Ligue en cas de reprise des autres championnats comme l’a affirmé le président de la LFP, Didier Quillot.

Laisser un commentaire