Posted on

Arrivé en provenance de Bavière durant les derniers instants du mercato 2018-2019 pour une somme avoisinant les 5 millions d’euros, le cas de l’hispanique n’a pas arrêté de diviser au sein des supporters du Paris Saint Germain.

Une arrivée inattendue

Le 2 juillet 2018, après une saison passée en France, Yuri Berchiche, défenseur du Paris Saint-Germain s’engage en faveur de l’Athletic Bilbao. 

Se retrouvant uniquement avec Layvin Kurzawa, seul latéral gauche de métier qui n’en finit plus avec ses problèmes physiques, Antero Henrique est contraint de s’activer en coulisse pour trouver un renfort à ce poste. 

Cependant un sérieux problème se heurte au club francilien. En effet, ce secteur de jeu est très demandé et les joueurs de qualité ne courent pas les rues. Le PSG est prévenu, si il veut un joueur de qualité il devra en payer le prix. Chose impossible en raison du fair play financier qui surveille de près le club.

Les recherches débutent et plusieurs pistes sont annoncées telles que Alex Sandro ou bien Felipe Luis, tenant ainsi en haleine pendant tout le mercato les supporters parisiens. Ce n’est qu’à l’ultime journée du mercato que le PSG officialise son arrière gauche et, à la grande surprise de tous, il s’agit de Juan Bernat.

Un pari risqué ?

Débarqué de Munich en toute fin de mercato, l’espagnol nourrit quelques doutes. En effet, le joueur sort d’une saison délicate avec le club Bavarois. Très peu utilisé par son entraîneur Carlo Ancelotti, Juan Bernat a dû se contenter d’un rôle de numéro 3 à son poste, apparaissant seulement à une douzaine de reprise sous le maillot Munichois. Très revanchard, c’est au Paris Saint Germain qu’il espère se relancer.

Peu à l’aise dans une défense à 4…

Limité dans le domaine défensif, c’est sur son apport offensif que l’hispanique excelle, sa capacité à se projeter vers l’avant et à se retrouver dans la surface adverse pour se muer tantôt en buteur, tantôt en passeur plaisant beaucoup à son entraineur Thomas Tuchel. 

Meilleur dans un 3-5-2 ou dans un 3-4-3, étant exonéré des tâches défensives, ces systèmes de jeu lui ont permis de livrer ses prestations les plus abouties sous la tunique du Paris Saint Germain. Ses qualités techniques ont ainsi convaincu Thomas Tuchel de l’utiliser ponctuellement en tant que milieu de terrain.

Auteur d’une bonne campagne européenne avec 3 buts en 8 matchs et des prestations de haute qualité contre des adversaires prestigieux, c’est sur la scène nationale que l’ancien Munichois essuie quelques critiques. Mis en difficulté sur certaines rencontres contre des adversaires modestes, cela avait engendré quelques inquiétudes auprès des supporters, toujours orphelin de Maxwell.


Enfin la confirmation ?

A 26 ans, le natif de Cullera semble enfin donner la pleine mesure de son talent. Devenu titulaire indiscutable cette saison à Paris, il est également régulièrement titulaire en sélection sous les ordres de Robert Moreno.

Grâce à son abnégation et sa qualité technique au dessus de la moyenne, le joueur a réussi à faire taire les critiques pourtant nombreuses à son arrivée dans la capitale française. Au vu de ses performances actuelles, il pourrait bien s’y inscrire dans la durée dans la peau d’un titulaire.

Laisser un commentaire